mercredi 17 janvier 2018

La manufacture des produits "SADOINE" à RONCHIN

Les entreprises les plus diverses étaient installées à Ronchin, une fabrique de cirages, d'encaustiques et de produits à polir de la marque Sadoine. L'usine se trouvait au, 8 rue Jules Guesdes.



Nous voici dans les années 1930 sur le stand des produits SADOL lors de la foire Internationale  de Lille, les marques  du cirage "Le poilu' ainsi que du cirage "HURRAH" comme symbole une tête d'indien.


 Carte postale publicitaire des année 1920, un personnage présente les produits de la marque  

   Buvard publicitaire du cirage "Le Poilu"

Buvard publicitaire du cirage "HURRAH"

Protège Cahier publicitaire offert pour l'achat de produits HURRAH


Portes clef publicitaire de la marque Sadol des années 1960


Des produits Sadol


vendredi 3 novembre 2017

Les murs peints s'affichent à Ronchin

  Rencontre de collectionneurs à Ronchin 21 janvier 2018

 

Témoins d'une époque révolue, où le jetable n'était pas de mise, les publicités  murales à Ronchin tentent de survivre au temps qui passe... 

 

Nous voici au 67 Avenue Jean Jaurès une fabrique de meubles

 Nous voici rue Louis Braille le long de l'autoroute

 Nous voici Place de la République ancien garage Peugeot

Nous voici Avenue Jean Jaurès une marque d'essence Azur des années 1960 et en dessous de celle ci une marque de chocolat.




  Toujours Avenue Jean Jaurès niveau Passerelle, magasin d'habits à Lille.


Nous voici rue du Bel Air, publicité Ripolin (peinture).



Nous voici rue Anatole France, publicité COOP

    

Nous voici rue de Bouvines, publicité DEHAUSSY Pharmacie à Lille


Toujours rue de Bouvines   


Rue du Général Leclerc
Ets Chelbani frères produits Exotiques 

 


mercredi 29 mars 2017

Si Ronchin m'était conté

Notre association a pour but
De recueillir, de rassembler et porter à la connaissance de tout public les témoignages de toute nature.
De préserver la mémoire vive des Ronchinois à travers les faits historiques, la conservation et la mise en valeur du patrimoine de leur cité.
De contribuer à maintenir et développer, chez nos concitoyens, le sens de l'histoire.   

Rencontre de collectionneurs à Ronchin
le 21 janvier 2018   

 
Nous allons revivre en carte postales, vieux papiers, et objets, la ville de Ronchin au début du siècle, c'est l'age d'or de la photographie. Si un document est écrit nous le retranscrirons à l'exactitude. 
Aux publications, elles sont incomplètes, on y trouve des erreurs, des oublis, nous faisons appel à votre concours en nous le signalant.
Qui songe, à sauvegarder, à écrire le passé, doit avant tout, savoir écouter. 

Voici un nouveau chapitre  à voir le lien ci-dessous.
 Les murs peints s'affichent à Ronchin   

le site web sera mis à jour régulièrement. 

 

 Plaque de cocher à Ronchin rue Gustave Delory

On désigne par plaque de cocher ces plaques directionnelles en fonte placées à environ 3 mètres du sol sur des bâtiments publics ou quelques fois privés. Parfois sur des pyramidions en pierres, ou des poteaux métalliques , aux carrefours  et aux entrées et sorties principales des agglomérations. Leur nom et leur position élevée vient du fait qu'elles devaient être facilement visibles et lisibles par les cochers. Il est encore possible d'en voir dans de nombreux villages et villes de France. Malheureusement beaucoup ont disparu, celles qui restent  font parfois l'objet de restaurations assez réussies. A Ronchin ils en existent encore trois 

      Avenue Jean Jaurès


                                                                  rue de Lesquin



Voici trois autres indiquant la commune de Ronchin

 Ennetières indiquant Petit Ronchin 6 K


 Lezennes indiquant Ronchin 1K8



Lille porte de Gand indiquant Petit Ronchin 4K 8
 




Cette carte représente la maison F. Foyez, grains et fourrages. Le départ des équipages.
Elle a été envoyée à Béthune. 
Pour vous situez à notre époque Avenue Jean Jaurès niveau 'Crédit Mutuel'. 

Rue de Lille maintenant la rue Roger Salengro, très belle carte avec deux commerces, au 83 une épicerie, Liénard- Plancq, aujourd'hui cette maison porte le numéro 107 et en face une buvette et tabac, nous pouvons voir une carotte accrochée sur la façade.
Daté de 1906 elle est partie à Roubaix, elle a été écrite par un enfant à son parrain.
"Cher parrain je t'adents avec les bras ouverts je suis content que tu revint le 28 aout à la communion on va faire un grand diner on va prier Aline maman va lui envoyer une carte cette semaine ton filleul Eugéne qui t'aime  je vais être  propre à la communion je te demande si tu veux pas  rapporter une montre à ma communion"   

   Nous voici Place de la République dans les années 1897, en présence  des Anciens Combattants de 1870-1871, Derrière nous pouvons voir la mairie de Ronchin. Certains ont participé à la guerre de Crimée de 1853 à 1856 
médaille de Crimée
médaille de 1870


Ce monument rend hommage aux morts de 1870 et aux  décès survenus  lors des conflits 1872 et 1907. Ce monument fut érigé en  1895.  



1919 Grand Ronchin Place de la République à droite la Mairie à gauche l'église Sainte Rictrude, des personnes de tous les âges posent pour le photographe. Cette carte est parties à Désvres dans le Pas de Calais. "Mon cher Clément, je pense bien que vous êtes rentrez chez vous en bonne santé. Je vous dirai que les gendarmes sont venus prendre les renseignements pour les dommages de guerre. Bien les compliments à tous. Marie."      

 
On construisit en 1840, la première mairie de Ronchin, sur l'actuelle place de la République. Cette carte date des années 1920.  




      Nous voici au Petit Ronchin le 4 mai 1911, Impasse Décamp, aujourd'hui se situe à cet emplacement la rue Jacques colin (Mort en déportation, son père Alfred Colin fut Maire de Ronchin de 1947 à 1965). Cette carte a été envoyée à Tournai (Belgique).
"Un bonjour Ronchinois"


L'INSTITUTION DES SOURD ET MUETS DE RONCHIN



 Cette carte a été envoyée à Saint Omer le 4 septembre 1908 "jeannette envoie à oncle et tante un bon baiser"

Nous allons entamé un chapitre sur l'Institut des sourds et muets par cette vue de l'entrée, elle se situe place de l'abbé l'Epée.  Cette histoire débute en 1834 lorsque Jean Massieu, l'élève de l'abbé Sicard, successeur de l'abbé de l'Epée, fonde une école pour sourds et muets à Lille. L'abbé de l'Epée a eu l'idée d'éduquer les sourds et muets.Il a inventé un système gestuel afin de communiquer par la vue. Transféré depuis sur le territoire de la commune de Ronchin.



Sur le recto de cette photo on peut voir les bustes de l'abbé de l'Epée le premier instituteur des Sourds et Muets et celui de l'abbé Massieu éléve de l'abbé Sicard et fondateur de l'école.

le verso de la photo   
 
 Ce document date 1894, il représente la retraite donné au anciens élèves de l'Institution des Sourds et Muets de Ronchin


        
 Voici la façade pricipale
Cette carte a été envoyée à Dortmund en Allemagne le 22 novembre 1914 par un soldat Allemand.
 En 1914 lors de l'arrivée des allemands à Ronchin, ils utilisèrent l'institut comme hôpital provisoire. 




Cette carte a été envoyée 21 juin 1902 à Ligny sur Cauche Pas de Calais simplement signé Léon Roudalier.
Sur ce Cliché nous voyons l'avenue menant à la façade avec une classe d'élèves, on peut apercevoir sur la droite les frères de Saint Gabriel, ils dispensaient l'instruction primaire aux enfants. Lors des luttes anticléricales du début du siècles, les frères de Saint Gabriel  reçurent comme les autres l'avis d'expulsion et de fermetures de l'école qu'ils avaient fondés, malgré un avis favorable de la municipalité de Ronchin  pour le maintien des frères de Saint Gabriel aux sourds et muets, rien n'y fit. Les frères de Saint Gabriel furent expulsés, l'Institution fut confisqué comme bien d'église. Elle devint "Institut Départemental des Sourds et Aveugles du Nord"  





 
Une très belle demeure permettait de loger du personnel, comme indiqué sur cette carte 'Maison de l'Aumônier' ou à une certaine époque  la direction.
Cette carte date de 1910, elle a été envoyée  à Vaujours  Seine et Oise école Fénélon "Amitiés "




  Voici le personnel Enseignants qui pose avec sévérité pour le photographe, Cette carte a été envoyé le 11 octobre 1913 à Tourcoing. "Bons baisers de votre enfant Henri".

Vers 1900 l'établissement comptait 140 élèves dont 45 aveugles et 95 sourds et muets : la durée des études était d'environs 7 à 8 ans. les familles ne disposant pas de ressources suffisantes pouvaient obtenir des bourses. En plus des cours d'instruction générale primaire donnés dans l'établissement , les élèves apprennent une profession qui leur permettra de gagner leur vie en devenant tailleur, menuisier, forgerons cordonnier, ect  

  

Cette carte nous montre l'atelier des tailleurs.




Cette  carte nous montre un cour consacré à l'apprentissage de la parole aux sourds et muets à partir de différentes techniques de démutisation. 





L'atelier des Cordonniers



Une vue sur l'Imprimerie pour Aveugles




L'Atelier ds Chaisiers
Cette carte est partie en Allemagne. Elle est des années 14-18





l’Étude du Piano

L’Enseignement professionnel comprend :  
Pour les Aveugles :

1) Une étude approfondie de la musique vocal et instrumentale. Les leçons de solfège, d'harmonie, de contrepoint et fugue, de composition, de plain-chant, d'orgue, de piano et d'instruments à vent ou à cordes sont données, soit par les Maitres de l’Établissement, soit par des Professeurs du Conservatoire de Lille.
2) Des leçons d'accord.
3) Des leçons pratiques dans quelques ateliers en rapport avec l'infirmité des Aveugles, pour ceux de ces enfants moins bien favorisés sous le rapport des aptitudes musicales.
Un diplôme d'organiste délivré par un jury spécial est accordé, à la fin de leurs études, aux élèves reconnus capable de tenir les grandes orgues dans les églises. 
Pour les Sourds-Muets :

1) Les différents genres de dessins;
2) des leçons théoriques et pratiques de couture, de cordonneries et d'horticulture.
Chaque jour, pendant deux heures, et le jeudi tout entier, nos élèves des divisions supérieurs se livrent à l'étude d'une profession manuelle sous la conduite de chefs d'ateliers très expérimentés. Grace à ce premier apprentissage, ces jeunes gens se trouvent plus tôt en état de gagner leur vie, au sortir de l'établissement.

Référence de ce texte un fascicule de quatre pages  renseignements généraux sur l'Institution  des SOURDS-MUETS et DES JEUNES AVEUGLES du Département du Nord à RONCHIN-les- LILLE  1910.   



      
L’étude de l'Accord 



 
Sur cette carte, nous pouvons voir l'harmonie des aveugles qui connait sur Ronchin et aux alentours un succès populaire et qui remporte de nombreuses médailles dans les concours. Le talent des jeunes aveugles pour la musique et connu et amplement confirmé à l'institut.



Cette Carte présente un médecin auscultant un jeune enfant.  Un chirurgien dentiste et un médecin étaient attachés à l'Institut. En cas de maladie, les parents étaient prévenus.




Un Dortoir 
Cette carte à été envoyée à Wattignies le 6 janvier 1919
"Nos meilleurs vœux de bonheur pour l'année 1919 B. Debaudrengien"

Les dortoirs étaient suffisamment éclairés la nuit, et les élèves prennent leur repos sous la surveillance de deux professeurs. La durée du cours d'instruction est de sept ans, des bourses permettant aux familles de payer les études.Tout les trois mois, les notes sur la santé, la conduite, la tenue, le travail et les progrès de chaque élève sont adressées à sa famille au moyen d'un Bulletin. Les élèves jouissent des vacances du premier de l'an, de Pâques et de fin d'année.  

 Voici un document concernant l'obtention des bourses, conditions de la Pension, et le Trousseau pour les élèves de l'Institution.





Le Réfectoire 



Cette carte nous montre une vue du jardin de l'Institut.
On peut voir les élèves aux travaux d'horticulture.

Elle a été envoyé à sainte Cécile en Vendée le 19 novembre1904 "Chère sœur, je ne t'oublie pas. On m'a appris que tu n'es pas encore allé à Nantes pour te faire opérer. Je crois que tu as tort, car c'est retarder ta guérison. Quand penses tu y aller ? Est ce bientôt ? Henri Benetreau m'a écris. Mais il m'a annoncé une triste nouvelle que tu dois savoir avant moi, car il s'est cassé une jambe, et sa petite Marie Ange, elle aussi s 'est démis un bras. Lui est en bonne voie de guérison, mais il m'a dit qu'il en a encore pour un mois de repos. Ainsi que Céline, ils n'ont pas de tes nouvelles. mais je leur écris pour lui parler de toi. Je te souhaite bonne et prompte guérison. Bonjour à ton Parrain et à ta Marraine et aux amis de la maison Eugène Leau.  


Voila pour ce qui est du chapitre de L'Institution des Sourds-Muets et des Jeunes Aveugles de Ronchin au début de ce siècle.
Depuis 1984 devient : "Institut de Réhabilitation de la Parole et de l'Audition" (I.R.P.A.).
(D'autres cartes de l'Institut viendront alimenter ce blog) 


RUE SADI CARNOT









Nous sommes au Grand Ronchin rue Sadi Carnot (Marie, François,Sadi, CARNOT, Homme Politique né à Limoge en 1837, Président de la République en 1887, assassiné à Lyon en 1894), école communale de filles sur la droite, des enfants posent sur ce  cliché. Cette carte de 1915 à été envoyée en Allemagne.  






Voici des commerces de la rue Sadi Carnot


au 51 la Maison Edmond Désir "Torréfacteur Moulin de Lezennes"


au 11 rue Sadi carnot un maitre maçon Henri colin Delezenne 



 Au 22 la maison Dernoncourt Alexis Serrurier Poêlier





Au 55 la Maison Cauche Billion


au 58 rue Sadi Carnot un artisan Louis Debarge



la Briqueterie Ladrière, 200 rue Sadi Carnot elle se trouvait au Champ du Chêne. Elle a été fondée en 1926



Une Lettre de change de la Briqueterie Ladrière





Une autre vue de la rue Sadi Carnot des années 1930 , actuellement la première maison sur la droite correspond au numéro 28, les monts de pavés laissent à préjuger des travaux de voiries.




Nous sommes au carrefour de  la rue Sadi Carnot à droite, à gauche la rue de Cerf (rue Gustave Delory) et au centre la rue de Lille (rue  Roger Salengro). Pour vous situez en 2017, l'école Jean Moulin se trouve au niveau des palissades en bois.
Cette carte a été envoyée à Marquettes lez Lille en 1906 "Milles baisers ta fille Simonne P"


Voici le carrefour du Cerf à droite la rue du cerf (rue Gustave Delory. Né à Lille en 1857, maire de Lille de 1896 à 1904 et de 1919 à 1925 décédé le 17 Août 1925). Une vue sur l'école des garçons et la cour de récréation.

Datée du 5 janvier1929 "Remerciements Madame, Mademoiselle Roxane et Monsieur Buhrer envoient à leurs cousine et cousin ainsi qu'a leur fils Robert leurs vœux et souhaits sincères pour 1929"  Destination Pont Sainte Maxence dans l'Oise.





La cour de récréation de l'école des garçons rue du Cerf. Lors de sa construction en 1833, cette école a permis de découvrir les restes de tombes gallo-romaines



Lors de sa construction en 1833, cette école a permis de découvrir des vestiges gallo-romain.
    
Voici une sortie d'école de la rue du Cerf, les enfants courent vers le photographe.
Datée du 3 juin 1909 "Mon Papa chéri hier j'ai pleuré comme toi je m'ennuie maman et tante Lise je voudrais être la semaine prochaine que t'as fini. J'irai avec tante Lise porter les bottines à Lille bonne santé et mes plus gros baisers Marcel 
Cette carte est partie à la caserne de Caux à Douai.






    
Un cahier de 1896 appartenant à une jeune élève de l'école communale du grand Ronchin rue Sadi Carnot  




  
Souvenir de classe de l'école des filles du grand Ronchin 1934


Cour de récréation de l'école de filles rue Sadi Carnot 1910



Une vue aérienne de l'école Jean Moulin et Hélène Boucher dans les années 1966


Datée du 13 septembre 1961 envoyée a Buchy Seine Maritime
 Centre Scolaire 
"École de Patrice Bon souvenir"


L’ÉGLISE DU GRAND RONCHIN


Cette carte datée de Août 1910 pour Paris pour correspondance "Bon courage", nous montre l’Église du grand Ronchin ainsi que les alentours avec encore quelques pierres tombales encore présentes.
 L’Église Sainte Rictrude de Ronchin classée monument historique le 12 Octobre 1920. Cette Église qui n'était à l'origine qu'une petite chapelle datant du 11/12ème siècle a subi de nombreuses modifications durant 6 siècles. Elle est de style roman. Sa base est en grès de Tournai, les murs en pierres blanches  extraites aux alentours des carrières de Ronchin. La construction remonte en 1045 (rectangle du centre avec 4 fenêtres). sa patronne : Sainte Rictrude.   


 Une autre vue de l'église datée de septembre 1919 "bon souvenir de Ronchin J.Pruvost" envoyée à Chartes Eure et Loir. Nous nous trouvons devant l'une des églises les plus anciennes de la commune mais aussi de la région.




Datée de octobre 1905 elle a été envoyée à Ronchin rue de Lille au Docteur Desmons, personnalité  importante à cette époque. "Chers parents J'ai obtenu la place de 4 ème en version latine, je suis satisfait et je vais continuer à bien travailler. Au revoir chers parents je vous ambrasse bien fort. Votre fils qui vous aime bien".

Cette vue intérieure nous montre l'autel, la chaire ainsi que le calvaire classé du XV e siècle.

La vie de Sainte Rictrude
Rappelons que Sainte Rictrude est née en 613 à Toulouse. Elle fut mariée à Adalbert en 630, qui était duc de Douai.Rictrude donna le jour à quatre enfants un garçon et trois filles. Elle fonda en 643 une abbaye de femmes. Son mari fut assassiné en 646. Elle rentre alors la même année à l'abbaye de Marchiennes, elle fut abbesse du monastère. Elle meurt le 12 mai 688. 

 Un livret de 10 pages datant de 1877 sur la vie de Sainte Rictrude


Lors des journées du patrimoine 2017 la mémoire de Ronchin organise deux visites de Sainte Rictrude.  
    


Voici l'abbé Devillié curé de Ronchin, fête le cinquantenaire de sa prêtrise, ce document émis le 2 août 1908 pour cet anniversaire.


 Lors du cinquantenaire de prêtrise de l'abbé Devillié le 2 août 1908 Nous sommes rue Lestienne au fond Place de l'abbé de L’Épée à droite l'Institut 
  




Une carte souvenir des 25 ans de prêtrise du curé vice doyen J. Desbarbieux de 1938


Lors du Jubilé en 1938 nous sommes rue Roger Salengro le curé Desbarbieux dans la calèche.


Les paroissiens du Grand Ronchin (toujours rue Roger Salengro) lors du jubilé
    



Une représentation de l'église Sainte Rictrude en 3 D


La Bénédiction des nouvelles cloches de Ronchin le 17 octobre 1926 
journal "Le grand hebdomadaire illustré" 



En 1917 les Allemands enlevèrent les trois cloches de l'église du grand Ronchin pour récupération des métaux


Voici les trois nouvelles cloches prêtent à être baptisées   


Un souvenir de la bénédiction des cloches Du Grand Ronchin avec les noms des parrains et marraines


Dans la foule pour baptiser les cloches l’Évêque de Lille Mgr Quilliet 


 Trop petite pour accueillir les fidèles, ils attendent sur le parvis de l'église   


Toujours le 17 octobre 1926 nous sommes rue de Lille maintenant Rue Roger Salengro


FÊTES ET PROCESSIONS AU GRAND RONCHIN


la fête de Sainte Rictrude mai 1950 


 Rue Gustave Delory


Parvis de l'église Sainte Rictrude



Place de la République


Place de la République



RUE ROGER SALENGRO

"Rue de Lille", C'est le 22 Mars 1937 que le Maire M. GHESQUIERES  donna à cette rue le nom de Roger Salengro, Député du Nord, Ancien Maire de Lille de 1929 à 1936, décédé en 1936.






Nous sommes au début de la Rue de Lille (rue Roger Salengro). Monsieur  Lobert pâtissier à Ronchin éditeur de la carte postale, cette boulangerie pâtisserie se trouvait place de la République actuellement boulangerie Delanghe, les deux fillettes posent pour le photographe avec  la publicité de la pâtisserie sur la boite. Cette carte a voyagé en Allemagne le 9 décembre 1914, nous pouvons apercevoir où loge le soldat chez l'habitant rue de Lille. 




Estaminet Facon-Badoue



 La maison Badoux frères 1948 


Buvard pour l'ouverture de la Boucherie charcuterie Boudein-Sion  en 1959



Nous continuons dans la rue de Lille(rue Roger Salengro), nous sommes  au 132 à l'estaminet de l'Abattoir, il est tenu par la veuve Lienard, maintenant c'est le numéro 210 rue Roger Salengro. Vu la coiffure et l'habillement de ces dames, cette photo date des années 1910. 



  
Cette carte date du 13 janvier 1910 avec une vue de cette superbe maison Rue de Lille (rue Roger Salengro). Envoyée à Courbevoie "La pensée est à Courbevoie"  



Un artisan Plombier au 295 rue Roger Salengro Victor Liagre

 Au  83 rue Roger Salengro cour Kleber un Spécialiste de la couverture Henri Constant 



La Maréchalerie et Forge Louis Mas au 94 Rue Roger Salengro



 Année 1883 Louis Mas 94 rue Roger Salengro
Maréchalerie et   Forge




Nous quittons la rue Roger Salengro (anciennement rue de Lille) pour arriver Place de l'Abbé de 
l’Épée



 Voici deux cartes, celle-ci date de 1960




Charles Abbé de l’Épée  né a Versailles en 1712, Fondateur de l'Institution des Sourds et Muets, décédé en 1789. Vous faites face au Passage à niveau de la ligne de Paris à Lille. Sur votre droite un estaminet qui vend  la bière de la brasserie des Moulins rue d'Arras à Lille ( les Pompes Funèbres Marchand remplace cet estaminet). 



Nous voici de l'autre côté de cette place, le passage à niveau et la barrière dite "des sourds et muets" . Une belle carte qui nous montre une charrette à bras dont le conducteur son commis et son chien attendent l'ouverture de la barrière qui les mènent rue de la justice (Rue Anatole France).
Datée du 3 septembre 1907 elle est partie à Saint Martin les Boulogne ""Bonjour A.B"







  Au delà du passage à niveau quatre rues(voir schéma ci-dessus) dont trois rues très anciennes dans l'angle droit :
Le chemin Saint Sauveur , il partait en direction du Petit Maroc et le quartier Saint Sauveur à Lille, chemin devenu sans utilité en 1888.
Sur la droite : le Chemin des Malades, vieux chemin qui conduisait à la Porte des Malades(Porte de Paris à  Lille), la Maladerie était situé à l'emplacement actuel de La Gare Saint Sauveur, Boulevard J.B Lebas à Lille, au delà de la porte des Malades, il conduisait au refuges de l'Abbaye de Marchiennes rue de Paris à Lille.
En face: le Chemin dite de la Justice. Rue Anatole France, depuis le 13 novembre 1924.
Anatole France  : Anatole François THIBAULT dit Anatole France Écrivain Français   1844-1924.
Antérieurement c'était la Rue de la Justice et Chemin de l’évêque de 1825 à 1924.  





Rue de La Justice (rue Anatole France)
A droite, un estaminet, A la Gaité il est tenu par monsieur Legland-Dufermont.

 Nous voici le 18 octobre 1907 cette carte est partie en Belgique à Forest les Bruxelles "Ma chère Elise Rien de bien nouveau à t'apprendre pour le moment mais toi tu dois avoir beaucoup de choses à me dire tu as eu le temps de t'informer pour me répondre aux différentes questions que je te poserais dans ma dernière lettre. Et ta petite santé comment va t'elle ? les moustiques sont ils toujours aussi méchants à Bruxelles?  Et mon porte bonheur fait il son service? Tu vois que j'attends une longue lettre. En attendant je t'envoie mon meilleur baiser. Alex 



Une autre vu du café "A la Gaité CHEZ ACHILLE" tenu par Mr Et Mme ACHILLE  dans les années 1930.



"Café Chez Achille"  rue Anatole France Mr et Mme ACHILLE 1938


1938 Café "Chez Achille" Orchestre du samedi



Ce café 'Dérosier'' se trouvait à l'angle du chemin saint sauveur et le Chemin des malades


Le même  café 'Dérosier'
en arrière plan le chemin Saint Sauveur   

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Nous allons ouvrir un chapitre sur une brasserie qui a marqué la ville de Ronchin 
au 38  rue Anatole France
Voici 
la
La Brasserie Jeanne D'Arc  n'existe plus mais attention l'abus d'alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération

Vue aérienne de la Brasserie Jeanne D'Arc 
Entrée rue Anatole France





Une carte publicitaire qui nous montre le service de livraison, à droite la modernité les camions et à gauche des voitures tractées par des chevaux.

HISTORIQUE DE LA BRASSERIE

L'origine remonte à 1895 date à laquelle le Lillois Henri VANDAMME Crée à RONCHIN -site choisi pour la qualité de l'eau- une petite brasserie artisanale. Il faut croire que les rondelles (Tonneau de 160 l.) de cette nouvelle bière sont appréciées dans les estaminets car très vite, les installations s'avèrent insuffisantes et en 1898 Henri Vandamme s'associe avec Pierre Hovelaque afin de fonder une nouvelle brasserie, plus industrielle cette fois, est construite sur le terrains tout proches d'une anciennes briqueterie au pavé dit de la JUSTICE(Rue Anatole France).

En 1902, Pierre Hovellaque décide de se retirer le fondateur s'associe à son beau frère Désiré DESRUELLE et constitue la société collectif VANDAMME&DESRUELLE. Quatre années plus tard cette société est dissoute et Désiré DESRUELLE reprend la brasserie pour son compte personnel avec une nouvelle raison sociale, DESRUELLE-THEETTEN, Theetten  étant le nom de jeune fille de l'épouse de Mr Desruelle.   


   Étiquette de bière 1913

Sous l'impulsion de son nouveau propriétaire, la Brasserie  connait alors un nouvel essor. La réputation des bières JEANNE D'ARC s'affirme dans la région Lilloise et notamment à Lomme dont Désiré Desruelle est originaire, en brasseur avisé il achète des terrains et au fil des années, construit des cafés dont les exploitants sont tenus d'écouler les bières produites par la brasserie. C'est dans les cafés bâtis au rythme d'un par an jusque 1914 que s'écoule 80% de la production car déjà 20 % sont vendus à des particuliers (faits rarissime à l'époque). En 1996 la brasserie détient encore 8 cafés en pleine propriété.


Voici un exemple, nous sommes dans les années 1930  à Lomme "Le marais" un café propriété de la Brasserie Jeanne D'arc.  

Voici un courrier de 1930 concernant des travaux pour la brasserie signé Désiré Desruelle

Pendant la 1ère guerre mondiale l'activité marque le pas mais heureusement, les installations sont épargnées et dès la fin de la guerre, la production redémarre avec une bière qui est désormais filtrée et de plus en plus vendue en bouteilles à un rythme soutenu et très vite, renoue avec la croissance. En 1927 quand Désiré Desruelle marie sa fille avec Charles LECLERCQ, le fils d'une famille de brasseurs installée à Hempempont depuis 1653 parfaitement au courant des ficelles du métiers, il fait entrer son gendre dans la société qui prend à cette époque le nom de "BRASSERIE JEANNE D'ARC".




Plaque émaillée bandeau façade de café 2m20 de  largeur

  Entre les deux guerres, la brasserie se modernise et s'équipe d'une canetterie  pour le soutirage des bouteilles, le litre à bouchon mécanique se généralise et remplace, pour la consommation à domicile, le tonneau moins pratique et dont la bière éventée du fond n'est plus guère acceptée.



Côté transports, les camions automobiles remplacent progressivement les attelages de chevaux et se faisant, favorisent une nouvelle expansion en permettant des livraisons dans de nouveaux secteurs plus éloignés. La production augmente, en quantité puisqu'elle passe de 17.000 hectolitres en 1927 à 33000 hectolitres juste avant la seconde guerre, mais aussi en qualité comme l'atteste la "TRIUMPH" primée au concours de Bruxelles, Gand, Paris et Prague. La seconde Guerre mondiale perturbe à nouveau l'activité mais la production est cependant maintenue pendant cette période difficile. 
Après la deuxième guerre mondiale, la brasserie s'étend territorialement puisque sa superficie augmente tout comme son marché (elle reprend les marchés de concurrents qui se retirent sans ré ouvrir après le conflit). La Production continue de s'accroître pour atteindre 180000 hectolitres dans les années 1960. En 1965 est constituée la Société anonyme BRASSERIE JEANNE D'ARC mais l'entreprise garde son caractère familial.   


quatre verres à bière de la Brasserie Jeanne D'Arc


série de bocks et pichet de la Brasserie

Bandeau Publicitaire


Sous bocks de la Brasserie et écusson 


 Étiquettes de bières de la brasserie Jeanne D'Arc
                           



En 1962, la brasserie se lance dans la fabrication de boissons gazeuses sucrées sous le nom de ékler


  Bandeau publicitaire pour le SODA ékler

Verre soda ékler collector vintage des 1970
 

Verre ékler

Au système passéiste de vente à domicile de bière en litre dans des bouteilles consignées, se substitue au début des années 1990 celui de la grande distribution avec verre perdu ; années 1990 qui voient aussi l'apparition de bières de spécialités au sein d'une palette de produits déjà variés.  


Portes clefs publicitaire 


jeu de dés des années 1960


 Jeu de dés des années 1980


Parasol Orpal Brasserie Jeanne D'Arc

Médaillon émaillé


Tapis de cartes, ramasses monnaies et cendrier, cadeaux pour la clientèle  


Tapis de cartes des années 1960 et jeux de cartes

En 1996, la Brasserie Jeanne D'Arc produit 100000 hectolitres dont 10% de bières spéciales. Environs 50% de sa production est destinée au Nord-Pas de Calais et la Picardie (Région Hauts de France), 35% au reste de la France à l'aide d'implantations localisées surtout en Normandie, en Bretagne et à Toulouse, enfin 15% est exportée en Angleterre, en Italie, aux États-Unis, au Canada et en Belgique.  

facture, carte publicitaire et carnet  


Publicité

En avril 1997 la brasserie Jeanne D'Arc lance une nouvelle bière la plus forte du monde 15°
 "La Belzébuth"


 Ce jour la Ronny Coutteure grand amateur de bière (acteur,réalisateur né juillet 1951, mort en juin 2000) a écrit un poème.

  






Cadre publicitaire pour les 100 ans

Et le 1er octobre 1998 LA BRASSERIE JEANNE D'ARC CÉLÈBRE SON CENTENAIRE


Plaque émaillée  pour les 100 ans de la Brasserie  
Carton d'invitation



Rue Anatole France Brasserie Jeanne D'Arc 1998






SITE DE PRODUCTION




LOGISTIQUE


La petite histoire de cette photo, elle date du 23 août 2017 prise à Lesquin, cette semi a été achetée d'occasion par un transporteur, toutes les marques de bières à ce jour n'existe plus.    

%%%%%%%%%

Discours de Mr le Maire de Ronchin  M. Laignel pour le centenaire  à sa gauche Mr D. Leclercq et Mr S. Berdugo


1998 le Géant Clodion 1er de Ronchin dans la cour de la Brasserie lors du centenaire

En 2002 la Brasserie Jeanne d'arc se fait racheter par une brasserie de Douai,   Le site de la brasserie a cessé la production de bière en 2005 en se consacrant uniquement à la logistique. La production est alors transférée au sein de la brasserie Gayant à Douai. Et en 2004 2005 le site de production est démoli, et en 2012 a laissé place à un lotissement de 125 logements.

Voila pour ce qui est sur le chapitre de la BRASSERIE JEANNE D'ARC 

(D'autres photos et documents de la Brasserie viendront alimenter ce blog) 

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%


 Voilà un autre plan de la rue Anatole France. L'estaminet A la Gaité et maintenant tenu par 
H. Vanhoutte. A gauche, l'estaminet Au Bon Coin est tenu par Defretin-Bigotte.     
Envoyée à Guemps dans le Pas de Calais "Recevez mes sincères amitiés ainsi que mes meilleurs souvenirs sans oublier Monsieur Thomas Bernadette"



 
 Cette Carte nous permet de voir la rue Anatole France sur un autre plan.



Une Distillerie la Maison ROSSAERT Frères était installée au 79 rue Anatole France, ce document de 1932 a servi comme confimation de commande à Mr Dehaussy Vins et Spiritueux à Quievy 
voici le verso.


La Marque de genièvre était intitulée ROSCO  


Bon de commande en format carte postale des années 1930

Une Facture de la distillerie Rossaert


Les verres à genièvre offert aux clients


La Maison Rossaert  a édité une série de Cartes Postales sur les rois de France



Voici la Maison Henri Bart Grainier, elle était située au 2 et 3 rue de la Justice (Rue Anatole France) à coté de l'Institut, un calendrier des semis et Plantations offert aux clients des années 1920.



 
Charpente et Menuiserie E. Druez 63 bis Rue de la Justice (Rue A. France)  




Nous quittons la rue Anatole France pour arriver vers le Faubourg de Douai



Jusqu'en 1912 ce passage à niveau était sur le territoire de Ronchin, la ligne Lille Béthune.  Cette carte donne une vue sur les usines textile de Lille-Moulin cachées par les fortifications. Sur  la gauche la rue Abélard, et de nos jours le pont passe au dessus de la rue du Faubourg de Douai.



Cette carte nous montre une autre vue de la rue du Faubourg de Douai tourné vers Ronchin. On peut remarquer à gauche la façade du débit de tabac faite en bois, la cause,  à une époque Lille était une ville fortifiée, et Ronchin bordait les fortifications. La législation militaire réglementait l'urbanisme. Le passage à niveau n'a pas laissé la place au pont (voir photo suivante).

La carte date de 1920 envoyée à Chépy dans la Somme.       
"Ronchin le 25 janvier 1920 Chère Georgette Je profite que je fais ma correspondance pour vous envoyer quelques vues de Ronchin. Le village est un plus conséquent que Chépy, mais la vie y est plus monotone. D'ailleurs vous devez le voir par la date de ma carte que c'est dimanche que je vous écris, je crois bien que Georges lui n'est pas entrain de griffonner du papier, il doit être maintenant à danser au grand bal de Chépy. Avec le temps que nous avons en ce moment car je crois qu'il fait beau aussi chez vous. vous devez commencer à faire les travaux du jardin. Je vous souhaite qu'il fasse beau comme ça encore un bon moment que vous soyez avancer."  



     
Rue du Faubourg de Douai dans les années 1950, à droite après le pont la rue Abélard.


la Rue du Faubourg de Douai faite sur le pont, au carrefour à droite le café de Marceau Somerlinck
Le parcours de Marceau Somerlinck est indissociable de l'histoire du L.O.S.C
En 1957 Marceau Somerlinck recordman des victoires en coupes de France, signe  pour un demi et un paquet de frites, une licence à l'U.S.RONCHIN. Après une retraite sportive bien méritée, il resta néanmoins un fervent supporter et dirigeant de U.S. Ronchin. A Ronchin une salle de sport porte son nom.      


Cette carte  de la rue du Faubourg de Douai se situe de nos jours au numéro 150, Nous voyons à gauche une bifurcation de tramway.  


Laiterie Moderne au n°175 route de Douai dans les années 1930



Nous quittons la rue du Faubourg de Douai pour arriver sur la rue principale de Ronchin qui est la route Nationale 17 (voir plaques de cocher), que nous appelons maintenant l'avenue Jean Jaurès  qui au début du siècle se nommait  rue ou route de Douai.
Jean Jaurès : Homme politique français, né à Castres (Tarn) le 3 septembre 1859 et mort assassiné à Paris le 31 juillet 1914. Orateur et parlementaire socialiste, il s'est notamment illustré par son pacifisme et son opposition au déclenchement de la Première Guerre Mondiale.

Cette vue nous montre des curieuses habitations, appelées les villas Lebrun, construits au début du XX e siècle, elles portent le nom de l'architecte qui les a conçues, appelées les maisons du fou, car elles ont toutes des différences.    



 Cette carte date de septembre 1911 envoyée à Saint Dié dans les Vosges "Bonjour à tous". Nous nous trouvons devant la chapelle qui est devenue l'église Notre Dame de Lourdes. L'estaminet Saint Louis est au premier plan (maintenant une agence immobilière).


%%%%%%%%%%%%%

L'église du Petit Ronchin


  
18 novembre 1907 "Remerciements Amitiés" la carte est partie à Paris.

  Cette Vue nous montre l'église du Petit Ronchin dans les années 1900. Le 29 mai 1872 à l'emplacement de l'église actuelle on posa la première pierre d'une chapelle, en présence de Louis Cochez Notaire et maire de Ronchin de 1865 à 1875, et jean Baptiste Delsart, Prêtre et curé de la paroisse de Ronchin, elle fut bâtie par  l'Architecte Maillard de Tourcoing et placée sous le vocable de Saint Eubert.. L’Église actuelle possède une relique de ce Saint qui mourut à Seclin, on l'enterra dans la collégiale  de Saint Piat à côté de ce dernier, les deux corps furent retrouvés par Saint Eloi.  Fin de l'année 1893, la chapelle était devenue une paroisse, l’Église s'agrandit en 1897 par l'Architecte Batteur et l'Entrepreneur Leroy, la bénédiction du clocher eut lieu le 17 septembre 1911.


 Cette carte nous permet de découvrir le chevet de l'église et la rue de Notre Dame, au fond se trouve la route de Douai (Avenue  Jean Jaurès). 

Envoyée à Saint Omer le 17 septembre 1905 "Margot continue à aller bien, sa figure se dégonfle, elle mange et joue bien . Demain elle doit purger et nous espérons que dans une dizaine de jour ce sera une affaire finie. nous espérons que vous êtes en bonne santé. Baisers de tous et amitiés à Marie et Héléna." 


    Voici le Patronage et le Presbytère rue Notre Dame


1911 Dans le chœur, les nouvelles cloches en robe de baptême.

Les trois premières cloches dont le baptême eut lieu le 10 septembre 1911. Elles avaient été commandées à la maison Waulty, de Douai. Les trois cloches  ont été enlevées par les troupes allemandes pendant la guerre de 1914. Les cloches furent remplacées en 1922 par d'autres exactement pareilles ayant été fondues par la même maison Waulty de Douai, qui avait livré les premières de 1911. Elles ont le même poids, donnent les mêmes notes, et portent les mêmes inscriptions que les premières.  


Cette carte date de 1911, avant l'inauguration du clocher car on peut apercevoir les drapeaux au sommet du clocher ainsi que les planches sur le devant de l'église, et les échelles pour les préparatifs.

Envoyée le 24 novembre 1911 à Ywuy  commune du Nord. " De la part de tous, souhaits de bonne fête. Respects, baisers, amitiés, tout ce que vous voudrez. M.D Petit Ronchin.   

     

En même temps que la bénédiction des cloches eut lieu la bénédiction de la grotte. La grotte est bien conforme à l'originale de Lourdes. Les donateurs sont Mr et Mme Desruelles-Theeten, brasseurs à Ronchin. L'abbé Duflo leur aurait conseillé de faire élever cette grotte s'ils obtenaient la guérison de leur fille atteinte d'une grave pneumonie ; sur le vitrail l'image de leur fille qui regarde la Vierge est le portrait exact de l'enfant miraculée. Le vitrail porte la date du 5 mai 1910. (Léon Delemotte Ronchin 2000 ans).
La carte date du 10 juin 1913 envoyé à Armentières " Bien volontiers à mercredi mais à la condition que la réception soit tout à fait simple. Regard affectueux à chacun O.D"


La Chaire était très jolie, après avoir été reculée en 1911, à cause de l'agrandissement de l'église, elle fut supprimée par l'abbé Totelet 1970.

Envoyée  à Ennetieres -Avelin  le 12 10 1909 "Ma chère CL. tu me ferais plaisir en conservant le beurre chez toi. Tu ne m'as pas répondu au sujet du morceau que tu as fait teindre, c'est que par conséquent tu l'as. J'attends Noémie cette semaine, elle est venue avant jeudi, j'irai à Ennetiéres s'il fait beau bons baisers Marcelle P.S Le commencement d'octobre est arrivé et passé, il y a eu quelques belles journées et je t'ai pas vue.... 




Voici une vue intérieur de l'église

Cette carte envoyée à Saint Omer le 22 mai 1906 "Chère Jeanne J'ai appris que c'était mercredi 23 le 25 ème anniversaire de mariage de la famille Masselot, comme tu as manifesté  le désir de le savoir je te fais part de ce que j'ai entendu. Amitiés de Père et Mère et mille bons baisers pour toi et les tiens Thérèse ta petite nièce.  

L'église Notre dame de Lourdes au fil du temps



Une vue de l'église Notre Dame de Lourdes dans les années 1915 
 Envoyée à Hellemmes "Souvenir de ton village Famille Dewaële'"  je vous laisse le plaisir de lire le recto de la carte.

 1952



 
1960


1965
Jour d'enterrement le corbillard est sur la place.


1970

Avenue Jean Jaurès est toujours en pavés 



   Ici nous avons un souvenir de 1937 pour la première communion à Notre dame de Lourdes  



     

 Bulletin paroissial des années 1950

 Patronage Notre Dame de Lourdes 1920 


27 mai 1951 Procession Petit Ronchin




Voila pour ce qui est sur le chapitre de l'église du  petit Ronchin
(D'autres photos et documents de l'église du Petit Ronchin viendront alimenter ce blog) 

%%%%%%%%%%%%

A Ronchin, nous avions deux Biscuiteries, la plus connue était la biscuiterie Geslot  et Voreux, mais celle que nous allons voir et la Biscuiterie Carpentier et Rogeau au 121 Avenue Jean Jaurès.


voici une facture


Carte publicitaire


   Publicité



Nous sommes Avenue Jean Jaurès, nous pouvons apercevoir la biscuiterie en haut à droite, ainsi que l'Avenir Musical de Ronchin que nous verrons dans un autre chapitre.    

 %%%%%%%%%%

LA CENTENAIRE DE RONCHIN



Voici un personnage local exceptionnel. madame veuve Duplouys est née à Ronchin le 10 prairial an XII de la République, soit le 27 mai 1804, une carte a été émise pour son centenaire, il était rare à cette époque d'arriver à un âge aussi avancé.

  



La centenaire de Ronchin a fait la première page du journal LE GRAND ÉCHO du Nord et du Pas de Calais le 29 septembre 1907 pour célébrer ces 104 ans et les noces d'or de son fils ainé, les noces d'argent de sa petite fille et les premières noces de son arrière petite fille.  Issue de parents pauvres, elle dut peiner fort jeune comme domestique. Son père, un cordonnier, ne gagnait qu'un salaire dont la moyenne quotidienne était de un franc. Valentine se maria le 20 avril 1830 avec Auguste-Joseph Duplouys charpentier. De cette union sont nés cinq garçons, Veuve à cinquante ans, son mari victime d'un accident se débrouilla pour subvenir aux besoins d'une nombreuse famille. elle décéda en novembre 1907.  

%%%%%%%%%%%%%%



 Nous sommes Route de Douai, nous allons vers Lille, superbe document animé, sur la gauche un ancien estaminet entre des bâtiments plus récents. L'éditeur ELD (Le Deley de Paris) proposera toujours des documents avec des scènes de village, où les habitants posent pour le photographe.
Le clocher de l'église notre Dame de Lourdes n'existe pas encore, la carte a été envoyée à Lille Boulevard Victor Hugo le 19 juillet1908 
"Affectueuses souhaits bon souvenir Thérèse".      


    L'éditeur Le Deley, nous donne un aperçu de la Route de Douai devenue l'avenue Jean Jaurès, cette vue dirigée vers Lesquin, à cette époque la passerelle n'existait pas, et à droite on peut apercevoir la rue jules Guesde (Jules Bazile dit Jules Guesde, né à Paris le 11 novembre 1845 et mort à Saint-Mandé le 28 juillet 1922, est un homme politique socialiste français.).
Cette carte a été envoyée à Ghyvelde le 19 avril 1908 "Bonjour affectueux François"    

%%%%%%%%%%%%%%

COMMERCES ROUTE DE DOUAI 





      




Cette fabrique de vernis Chardot Frères  se trouvait au 340 Route de Douai 

%%%%%%%%%%%%%

En avril 2014 La Mémoire de Ronchin avait fait une exposition consacrée aux brasseries et débits de boissons dans la commune. Et l'histoire de Ronchin et indissociable de la famille CHOTEAU qui a tenu la Malterie de la rue Jean Jaurès. On ne sait pas toujours que l'étendard des Ets Choteau représentait deux têtes de loups et même de loups d'Alsace.

 Attention l'abus d'alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération 

C'est au pied du pont Geslot, qu'a tourné l'entreprise familiale familiale créée en 1889, Direction Lesquin dans un premier temps pour la brasserie, et Ronchin pour la malterie. Puis Ronchin pour tout le monde après la Première Guerre Mondiale et la destruction des bâtiments lesquinois. Les générations s'y sont succèdés, portant la renommée des Choteau bien au-delà des limites de la commune.

Lesquin la brasserie Choteau "destruction des bâtiments"

           
La malterie Choteau au début des années 1900

On doit par exemple à Lucien Choteau les premières bières servies à la pression sur la grand place de Lille, au café de la Paix.



Un ramasse monnaie du café La Paix à Lille, avec la publicité des Ets CHOTEAU

Réputée sous le nom de Loup d'Alsace, puis Choteau, puis Nord Boissons, l'entreprise a prospéré pendant des décennies. Le malt partait à Champigneul pour être transformé en bières, qui était ensuite acheminée par les camions blancs quittant le site Ronchinois. Lucien Choteau décéda en 1978, mais il avait réalisé son rêve. il avait racheté la Brasserie Moderne de Lille. Il avait toujours voulu brasser de la bière. Depuis, la belle histoire de la famille Choteau s'est poursuivie, mais loin de la malterie qui a disparu. Dans les années 1970, la marque a été rachetée par le groupe Hanus et Cie et Pelforth.
source Voix du Nord avril 2014 




             Plaque émaillée Loup d'Alsace des année 50-60


Sac en papier Loup d'Alsace


  Miroir publicitaire de café Bières de Loup


Plaque publicitaire  pour façade de café en tôle les Vins du Loup


 Petit miroir publicitaire Bières Loup d'Alsace

Dans les années 1971, les Ets Choteau distribuaient à eux seuls quelques 12 millions de cols de toutes les grandes marques nationales d'eau minérale et pour compléter cette activité "Loup d'Alsace" exploitait sa propre source à Saint Amand les Eaux sous la marque Amanda qui ne représentait pas moins de 18 millions de cols par an pour les eaux naturelles et gazéifiées et les limonades et sodas. 


 Étiquette Soda Amanda

    
Portes clefs Amanda  


Au Chapitre des bières le "Loup d'Alsace"révélait sa puissance. Il assurait en effet la distribution des bières de 26 brasseries de tout les pays d'Europe : Allemagne, Angleterre, Belgique, Danemark, Hollande et Luxembourg et de toutes les régions productrices de France : Champigneulles, Mutzig ..... Le Loup d'Alsace s'est particulièrement attaché aux services des bières en fûts, cette fameuse "pression" que les amateurs apprécient tant et qui font la réputation de nos régions. Et dans les années 1970 les Ets Choteau exploitaient également une malterie à Gondecourt et fournissaient le malt aux plus importantes brasseries régionales.


 Verres des Ets Choteau à Ronchin


   Étiquettes de bières et un écusson 



Sous bocks


Distributeur de collerettes 

Dernier volet de l'activité des Ets Choteau, la commercialisation des vins qui a contribué à asseoir la renommée de "Loup d'Alsace. Les dirigeants des Ets Choteau l'avaient parfaitement compris et avaient choisi des fournisseurs de grand renom. Ainsi 21 millions de bouteilles avaient transité dans les divers entrepôts des Ets Choteau pour l'année 1970.Et deux marques étaient exploitées en nom par les Ets Choteau : vin des Caves Centenaires et "Julian".


Sac publicitaire



Jetons pour consigne caisse (à vérifier)


       
Portes Clefs publicitaire pour le vin


Étiquettes des vins des Ets Choteau  
(remarque sur la troisième étiquettes le blason de Ronchin)


Quand les Camions blancs à têtes de Loups de la malterie Choteau ravitaillaient la région



Nous voici à Nieppe en 1954


1954 rue Mabuse à Maubeuge un GMC Loup d'Alsace



Le Dépôt

Voici les représentants des Ets Choteau photo des années 1962 ,elle a été prise dans le dépôt qui se situait à Faches Thumesnil 'Pont Geslot'  


Objets publicitaires des Ets Choteau "Loup d'Alsace"








Buvard publicitaire pour un dépositaire de la marque Loup d'Alsace à calais ainsi qu'un petit calepin

Facture et buvard publicitaire 


Voila pour ce qui est sur le chapitre des Ets CHOTEAU "LOUP D'ALSACE' 
(D'autres photos et documents de la Brasserie viendront alimenter ce blog)

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%


La Poste de Ronchin dans les années 1940

Installé le 5 juin 1929  en face du château Florin , actuellement la mairie de Ronchin jusque dans les années 1970, de nos jours figure encore sur la façade le bandeau.



Nous sommes en 1906, le passage à niveau à laissé la place à une passerelle, au début des années 1900, une barrière rythmait la vie des Ronchinois.
Cette carte est partie en Belgique Au Risquons tout à Mouscron "Bonjour à tous Bons baisers"



La passerelle

  
C'est en 1906 que les travaux se sont déroulés, car la ligne de Chemin de fer Paris-Lille constituait un obstacle pour la circulation du tramway E pour desservir le Petit Ronchin.

      Construction de la passerelle en 1906 les ouvriers posent pour le photographe 

Une autre vue de la construction de la passerelle


la Passerelle finie avec le tramway


Malgré l'interdiction au public des enfants posent pour le photographe, nous sommes du côté Lesquin de la passerelle, nous avons une entreprise de déménagement.
Envoyée à Roubaix le 9 aout 1912 "Bon voyage Bonne santée Marie"


Voici une autre vue de la passerelle toujours côté Lesquin, on peut apercevoir l'église Notre Dame de Lourdes.
Envoyée  au Château de Glageon le 29 aout 1922  " merci pour vos bons souhaits cela m'a fait bien plaisir; En attendant de vous revoir je vous embrasse ainsi que Louise et Clothilde"

    Une vue de la passerelle détruite par les allemands en 1918

Voici la correspondance de la carte
"Ma chère Olive, j'ai été bien heureuse d'avoir de tes nouvelles surtout de voir que tu es en bonne santé et que tu compte bientôt revenir au Patelin. Ici tout le monde va bien et dimanche passé c'était la ducasse c'est te dire si j'ai pensé à toi, mais ce n'est plus la ducasse d'avant aussi je n'ai pas suer de chaud à servir. Émile ainsi que Paul te vont des grands compliments Marguerite vous ambrasse tous bien fort et dis à bientôt je compte allé voir ma sœur dimanche en huit et laisser là pour 1 mois si elle veut  cela ne peut que lui faire du bien et Jeanne que fait elle et que dit elle enfin à bientôt les compliments à Maurice. Celle qui t'aime Marie"